Sophrologue RNCP - Thérapies Brèves
Velaux & Aix-en-Provence

La Sophrologie comme support dans l'infertilité & le désir d'enfant

Quand tomber enceinte, vouloir mettre au monde un enfant devient le parcours du combattant, la femme et plus particulièrement sa place et ce qu’elle représente s’effondre comme un château de cartes.
Des tas de questions tournent alors en boucle : pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ça ne fonctionne pas ? Comment mon couple va-t-il surmonter cette épreuve ? Que vont penser ma famille, mes amis ET comment leur dire ? Est-ce psychologique ? Physique ? etc…
Le parcours des visites médicales et des rendez-vous gynécologiques commencent, souvent vécus comme intrusifs et dévoilant au premier plan l’intimité de chacun.

Dans cette épreuve, la Sophrologie s’avère être un compagnon de choix et offre un accompagnement modulable et personnalisé en fonction de votre état et de votre situation :

Dans un premier temps, l’intérêt est de vous proposer un accompagnement davantage fondé sur la personne que sur la problématique, une écoute axée sur l’Etre, la femme (ou le couple) dans sa globalité.

Ensuite vient la reconnexion et parfois la rencontre avec son corps et ses expériences de vie : prendre conscience du souffle, de la vie qui circule, de la place des organes et de leur énergie. Se mettre à leur écoute, renouer avec les sensations, les perceptions, ressentir et libérer les émotions, libérer le stress, libérer les blocages pour renouer avec soi.

Le corps et le mental forment un ensemble qu’il est important de considérer dans sa globalité :

Cette étape est essentielle pour la suite car elle permet de déposer les histoires de vie parfois douloureuses (deuil, séparation, accidents) et les émotions associées comme la révolte, tristesse, la rancune, la culpabilité etc…

Durant ces séances, nous prenons le temps de trouver le bon mot, la bonne traduction et la signification de l’émotion.

L’infertilité atteint l’identité du couple, autant de la femme que de l’homme engendrant une importante remise en question individuelle. Prendre conscience de son histoire personnelle, des évènements traumatiques vécus, des souvenirs de l’enfance peuvent permettre de comprendre le tourbillon émotionnel, les ressentis parfois douloureux ou cachés jusqu’ici.

Pourquoi est-ce important ?

Pour tout simplement mettre un mot sur les maux et se réapproprier son histoire : définir l’émotion pour soulager le corps, commencer le travail d’acceptation et se libérer d’anciens blocages, d’anciennes mémoires parfois familiales, générationnelles.

Et le résultat dans tout ça ?

Soyons clairs et surtout humbles face à l’infertilité : la sophrologie ce n’est pas de la magie.
Alors pourquoi s’engager dans cette démarche ?
En quelques mots : pour retrouver sa place.

C’est un élément essentiel : avoir un désir d’enfant, c’est déjà renoncer à sa propre place d’enfant et accepter de se (re)positionner : se séparer de la génération précédente et des évènements vécus pour donner naissance à la génération future. 

C’est un espace d’écoute que vous vous offrez, une reconnexion à vous, à votre corps, émotions, sensations, perceptions, à Vous tout simplement. 

Par son travail sur les projections, sur le stress et l’anxiété, cette pratique permet l’acquisition d’une certaine régulation émotionnelle personnelle, qui est la capacité à agir sur ses propres émotions. Vous vous connaissez davantage, la reconnaissance des émotions est plus fluide et la réponse sera davantage adaptée. 

La sophrologie à cette saveur-là particulière : elle ouvre un champ des possibles sur vos réussites et expériences de vie passées, présente ou à venir. 

Avant cette étape vous étiez déjà une femme, actuellement vous l’êtes encore et vous le resterez. 

Cette connaissance est fondamentale dans ce parcours car il vous permet d’être ou de devenir l’actrice de cette étape de vie, l’actrice des potentiels changements, des futures adaptations, des futures transformations. 

L’actrice tout simplement de votre propre vie, de votre propre bien-être…et en pleine conscience.  

Et n’oublions pas que le désir d’enfant, le désir d’être « maman », c’est déjà être dans cette fonction de mère. 

Une question ?

Ecrivez-moi, je vous répondrai dans les plus brefs délais.