Le royaume des enfants où les émotions sont reines !

Pour commencer, je parle ici de royaume pour faire prendre conscience que ce lieu, le cabinet, est LEUR espace.

Ensuite, venir en consultation de sophrologie c’est avant tout pour ce jeune public venir dans LEUR lieu. Cet endroit où toutes les pensées et les émotions pourront être entendues, écoutées, décrites. En effet, elles seront libérées par la parole, le corps ou encore le dessin. 

Cet espace où rien n’est tabou mais où tout est précieusement gardé et où la confiance est ici primordiale.

Toutefois, avant l’âge de 7, 8 voire 9 ans pour certain, l’enfant n’a pas la maturité cérébrale nécessaire pour agir sur les émotions vécues et retrouver l’apaisement. Comment l’aider et l’accompagner à se sentir tout simplement bien et à traverser des étapes ? 

L’intérêt de l’accompagnement est de prendre en compte l’enfant dans sa globalité sur les aspects :

Physique

Psychique

Emotionnel

La prise de conscience de soi passe aussi par le corps

En premier lieu, il est nécessaire de commencer par une notion essentielle : prendre conscience de son corps pour que la conscience de soi soit totalement acquise. C’est important car cela permet notamment de se situer et de se placer dans son environnement, face à l’extérieur. En d’autres termes, de se sentir tout simplement exister face aux autres et à sa place.

Il est vrai que les tensions, le stress, les traumatismes qui ne s’expriment pas s’impriment dans le corps.

Chez l'enfant, cela peut se traduire par :

  • Des angoisses nocturnes, peurs, phobies
  • De l’énurésie
  • De l’agressivité
  • Un repli sur soi, des difficultés à communiquer
  • Crises de colère, de l’hyperactivité
  • Difficultés d’endormissement voire parfois des vomissements qui ont par la suite un impact sur la concentration et la mémorisation durant le temps scolaire
  • Eczéma, psoriasis, problème dermatologique
  • Une perte de confiance en soi, etc…

Les prérequis indispensables :

1

Chaque enfant est unique :
les accompagnements se réalisent en fonction d’une demande spécifique et de l’avancée de l’enfant.

2

Sa venue doit être volontaire et sous consentement de ses deux parents.
Il est important que l’enfant soit d’accord avec la mise en place de cet accompagnement régulier. 

3

Les séances sont généralement plus courtes que celles pour adultes. 
Elles sont réalisées sur un mode ludique, essentiellement par les jeux (entre 30 et 45 min) et en fonction de l’enfant.  

Comment se déroule la première rencontre ?

Tout d’abord, la première consultation est réalisée avec le/les parents et l’enfant. Ainsi cette première rencontre est capitale car elle permet de faire connaissance, de faire un point global sur la situation et les problématiques. En effet, ce sera l’occasion de vous expliquer à vous parents et à l’enfant les méthodes de travail et le cadre des séances. C’est en quelques sortes un contrat que l’on passe à trois (l’enfant, vous et moi) et surtout un moment d’échange privilégié pour créer l’alliance avec l’enfant. Pour cette raison, une séance découverte lui est proposée dans l’objectif de vivre une petite expérience sophrologique et d’avoir ses premiers ressentis. Par conséquent, l’intérêt est qu’il puisse avoir rapidement un aperçu des futurs accompagnements.

Les trois techniques essentielles de la sophrologie à savoir :

Sont bien entendu toujours présentes. En effet, elles sont utilisées de manières ludiques, par l’intermédiaire du jeu, des contes, de fidèles assistants (coussins, peluches, baguette magique, poupées…) et de l’imaginaire de l’enfant.

Retrouvez les informations sur la pratique à travers ces pages : www.sarahbennarrouche.fr/sophrologiewww.sarahbennarrouche.fr/sophrologue

 

Un accompagnement bienveillant

Pour que l’enfant puisse ressentir du mieux-être, le travail se fera par étape et en fonction de la problématique.

  • Où en est-il avec son schéma corporel ?
  • Connaissance des émotions et ressentis corporels associés
  • Identification de l’émotion par rapport à sa problématique
  • Travail sur le besoin (sensations, expression*, équilibre, force, sécurité, protection, liberté) en fonction de ses qualités et ressources. En effet C’est un des piliers de la sophrologie : l’activation du positif. C’est un axe majeur de développement pour que l’enfant puisse devenir autonome dans ses futurs agissements, que l’émotion soit positive ou négative. Aussi il deviendra grâce au vécu de la pratique en séance, à l’entrainement et avec votre aide l’acteur de son mieux-être.

*L’expression des ressentis est différente pour chaque enfant et clairement respectée : certains sont plus à l’aise avec la parole, d’autres avec le corps, ou encore le dessin, qui permet notamment avec les plus petits de vérifier comment la séance a été vécue, comprise et intégrée.

enfants et ados travail étape par étape

L’essentiel est dans l’intention et le sens que l’on donne à ses outils pour faire prendre conscience à l'enfant de tout le positif qu’il vit en séance.
Et par conséquent comprendre qu’il n’est pas que ce qu’il entend, ou ce qu’on lui dit.

L'approche sophrologique : un allié de choix

Il est à noter qu’auprès des enfants DYS et/ou dit hypersensibles, l’approche  sophrologique nous invite à ne pas nous attarder sur le symptôme. Premièrement ils ne sont pas que ça. Deuxièmement il ont en eux des nombreuses ressources qui ne demandent qu’à être identifiées, écoutées et utilisées ! Troisièmement et c’est le plus important : agir pour que l’enfant ne se construise pas sur une image faussée et non représentative de la réalité.  En conclusion qu’il prenne conscience au contraire de toutes les nombreuses pépites qui sommeillent en lui !

Ces fameuses qualités qui vont lui permettre de renforcer l’estime de soi, de gagner en confiance et d’oser être et/ou de faire.

Des points réguliers sont réalisés pour vérifier l’avancée de la prise en charge.

Du côté des parents, des conseils pédagogiques et des ordonnances de bien-être sont généralement transmis. Par conséquent, ces pratiques permettent de maintenir la poursuite du travail à la maison, de faire participer l’ensemble de la famille et de recréer et renforcer le lien enfant-parents. C’est important pour que l’enfant se sente entouré et garde sa motivation tout au long de l’accompagnement. Ces instants ou rituels restent souvent gravés et permettent à tous de partager de petits instants magiques.

Du côté de l'Ado

Tout d’abord, inutile de préciser que la première prise de contact durant la première séance est cruciale et capitale pour créer une alliance de qualité. Il est vrai que la confiance et la confidentialité du lieu sont ici sacrées.

Comment aborder cette période de vie ? Comment la vivre dans l’apaisement, ou du moins dans une compréhension des bouleversements corporels et psychiques ? Y a t-il des solutions pour retrouver l’estime de soi, la confiance en soi, l’envie d’entreprendre et de faire des choix ?

Il est certain que cette étape importante a des conséquences sur le futur adulte en devenir. En effet des questionnements, des oppositions, des crises identitaires et différents troubles peuvent apparaitre durant cette période. Par ailleurs, l’avenir et les études sont également susceptibles de représenter des sources d’anxiété ou de conflit intrafamiliaux.

Aussi, l’instrument phare pour travailler avec l’adolescent en sophrologie est le corps : on passe par une expression du mal être sur un mode non verbal (libération des tensions par le corps) pour ensuite aller travailler sur l’expression des ressentis et la reconnaissance du besoin.

Nota :

La sophrologie est une technique non tactile. L’enfant, l’adolescent expérimente ses ressentis vécus à travers les différentes pratiques abordées.

Témoignages

La puissance du corps

C’est une fabuleuse porte d’entrée car il permet au jeune, étape par étape de structurer et de se réapproprier ses mouvements internes, de refaire connaissance avec son corps. Prendre conscience que le corps peut être un endroit sécure, respecté et choyé.

C’est particulièrement le cas lors de violence physique, d’harcèlement scolaire ou d’évènement antérieur ou il y a eu maltraitance corporelle. Aussi pour toute information à ce sujet, vous pouvez consulter le site www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F952

Bien entendu, lorsque c’est déjà le cas ou lorsque cela est nécessaire, un accompagnement pluridisciplinaire peut être mis en place ou proposé avec des psychologues, psychiatres, ostéopathes, ergothérapeutes, énergéticiens etc…

Egalement, en cas d’hypersensibilité, la sophrologie offre cette possibilité de faire connaissance, de comprendre, de ressentir l’émotion et de savoir comment agir. 

Aussi plusieurs sujets sont abordables en consultation. Je suis à votre écoute et à celle de votre adolescent si vous souhaitez obtenir davantage d’information.