Les Thérapies Brèves

C’est quoi une thérapie brève ?

L’objectif de cette thérapie est de soulager voire d’éliminer les symptômes rapidement et efficacement. Les thérapies brèves s’intéressent à la résolution du problème. En effet, la priorité est donnée à la diminution du gène ou de la souffrance.
En revanche, il est important de comprendre les structures psychologiques, les mécanismes d’adaptation et de défense et leur origine. C’est la raison pour laquelle la poursuite en cycle de Sophrothérapie était essentielle : proposer une prise en charge globale, adaptée aux besoins et attentes de la personne et dans une optique de mieux-être.
En sophrologie déjà, la pratique est orientée sur les ressources de la personne. Grâce aux thérapies brèves nous allons davantage déconstruire le problème et orienter le client vers des pratiques plus appropriées pour retrouver un équilibre psychologique, physique et émotionnel. L’accompagnement est centré sur ce que vit ou subit le client dans son quotidien. C’est au travers du dialogue et du partage des ressentis et des perceptions que la thérapie œuvre. Dans ce cadre, l’alliance avec le thérapeute et la motivation du client sont capitales.

Chaque thérapie à sa spécificité.

La Sophrothérapie

La Sophrothérapie est une pratique thérapeutique inspirée de la sophrologie et de la psychanalyse. Elle associe la dimension psychique, physique et émotionnelle d’un individu.

Dans un premier temps, l’objectif est d’investiguer et de remonter à la cause du problème. Généralement, un travail sera effectué sur les événements de l’enfance qui ont eu un retentissement négatif sur la personne et qui ont encore un impact dans le présent.

Dans un second temps, il s’agira à travers le langage, le dialogue et l’expression des ressentis d’identifier les émotions, les comportements et les pensées négatives pour pouvoir s’en libérer.

L’intégration de pratiques sophrologiques et psychocorporelles permet d’activer les ressources de la personne tout en la plaçant dans cette ouverture au changement.
Cette pratique, douce et accessible, est destinée aux personnes souhaitant davantage se connaître et identifier quels sont leurs facteurs de problèmes.

Durant les séances, l’individu entre dans un état de conscience modifié. C’est un état léger (vous êtes à l’écoute et réceptif aux stimuli extérieurs), qui permet tout simplement de rentrer en contact avec l’inconscient. Durant cet état, les interactions sont permanentes avec le thérapeute et de nombreuses consultations peuvent être réalisées en mode conversationnel.

Enfin, d’autres pratiques peuvent y être intégrées. Notamment la NMO, neurothérapie par mouvement oculaire (type EDMR). Cette dernière aide le cerveau à traiter et à se désensibiliser de souvenirs et traumatismes douloureux. L’expérience est toujours présente dans la mémoire, sans la réponse de stress associée.

En résumé, c’est une technique de développement personnel intégrant le corps et le mental. Le travail sur les émotions est au cœur de cette thérapie humaniste, douce et accessible à toute personne en quête de mieux être.

L’hypnose

L’hypnose fait référence à un état modifié de conscience, appelé également transe au cours duquel la personne se situe entre un état de veille et de sommeil. Cet état est naturel et déjà expérimenté par nous tous dans notre quotidien. Par exemple lorsque nous conduisons de manière automatique pour réaliser un trajet quotidien ; Ou lorsqu’on se surprend être « dans la lune ».

Cette pratique permet à l’inconscient de se focaliser davantage sur les ressources intérieures de l’individu. C’est par l’accès à son inconscient et aux ressources à déployer pour résoudre un problème que le changement et/ou l’adaptation vont être favorisés.

Pourquoi se focaliser sur l’inconscient ?

De nombreux problèmes trouvent leur source dans l’inconscient. Il a stocké toutes nos expériences de vie, tous nos traumatismes, tous nos instants de bonheur, et ceux depuis que nous étions un fœtus.

Des pratiques éducatives, des diktats familiaux ou culturels peuvent avoir été assimilés par l’inconscient comme étant normaux et intégrés. Ayant pour conséquence des orientations et des choix de vie sans que nous en soyons vraiment conscient.

La séance visera à inviter l’inconscient à se défocaliser de certaines idées nuisibles pour se concentrer davantage sur des pensées en accord avec les valeurs et les souhaits de la personne.

L’hypnose

Les thérapies cognitives et comportementales, TCC

Cette thérapie fait appel à la cognition de la personne et met davantage l’accent sur l’expérience et la pratique de certaines méthodes pour comprendre et modifier des comportements, des pensées et des émotions associées.

Cette thérapie fait l’objet de nombreuses recherches car les résultats sont efficaces, notamment pour la gestion des troubles anxieux, les dépendances, la dépression, les phobies et les TOC, les troubles du comportement alimentaire et les comportements addictifs.

Les composante comportementale
Dont l’objectif est de venir modifier un comportement à l’aide de différents modèles d’apprentissage.
La composante cognitive

Qui permet de se concentrer sur la manière dont une personne traite une information ou une situation. Dans ce cadre, il sera important de venir repérer ce que le client dit et vit dans une situation difficile. Le but ici sera d’identifier les erreurs d’interprétation face aux éléments extérieurs. Un important travail sur les croyances est généralement réalisé dans ce cadre.
Par exemple, la technique d’Aaron Beck permet cette restructuration cognitive. L’idée est d’assouplir la manière de réagir face à certaines situations pour faire émerger d’autres pensées qui engendreront d’autres émotions. Et par conséquent d’autres stratégies comportementales afin d’acquérir la capacité à se décentrer de certaines pensées ou croyances limitantes.

La composante émotionnelle

Les émotions sont en interactions permanente avec les pensées et les comportements. Elles fluctuent et traversent l’individus impliquant par conséquent des attitudes comportementales. Le but dans un premier temps va être de repérer et d’identifier l’émotion véritable, de remonter à l’émotion primaire pour pouvoir agir et mettre en place des solutions adaptées et acceptables pour l’individu. Par exemple savoir faire la différence entre colère et agressivité, tristesse et mélancolie, entre honte et culpabilité. Cette approche fonctionne également avec les enfants, auprès desquels nous utiliserons des planches et supports documentaires comme les roues des émotions. L’apport du dessin et des contes métaphoriques où le personnage principal est dans la même situation que l’enfant permet également de recueillir de précieuses informations.

La programmation neurolinguistique, PNL

C’est un ensemble de techniques de communication permettant de développer et d’accroître des comportements de réussite, toujours centrées sur les ressources de l’individu. De nombreuses pratiques de PNL sont utilisées en préparation mentale, ou le corps peut-être également mis à contribution 

En résumé

En résumé, le champ des thérapies brèves est large et il existe également d’autres pratiques comme l’art thérapie, la gestalt thérapie etc…

L’important est de trouver LA bonne pratique qui vous permettra de trouver de manière efficace et rapide une ou des solutions à votre situation actuelle.

Ces approches peuvent être bien entendu réalisées en association d’un travail thérapeutique déjà commencé avec un psychologue, psychothérapeute et/ou psychiatre.

Cet accompagnement en parallèle permet d’ailleurs de faire avancer la thérapie et d’obtenir de précieux résultats.

Il est normal et conseillé de se questionner par rapport à ses différentes pratiques.

Aussi je suis à votre écoute pour échanger ensemble sur votre situation et vous proposer des solutions d’accompagnement efficaces.