Sophrologue RNCP - Thérapies Brèves
Velaux & Aix-en-Provence

La Sophrologie : une approche complémentaire face au cancer

La sophrologie : reconnue comme soin de support contre le cancer

Alors quels sont les intérêts d’intégrer cette pratique ? 

Dans un premier temps, c’est offrir une prise en charge globale fondée sur la personne, sur l’humain, trouver une écoute bienveillante. Offrir à ces femmes, à ces hommes, à ces couples un espace privilégié d’écoute et d’attention adaptées à chaque étape.

Et ces étapes commencent dès l'annonce :

L’annonce du cancer : il y a un avant et un après. Et rien ne sera plus pareil par la suite.

Être conscient de ses ressources. Etre conscient de ses potentialités avec une meilleure gestion de l’attente, du stress, de la charge mentale et des projections anxieuses. Comment ? À l’aide de la respiration et du souffle, de la pleine conscience et des visualisations positives. Ces techniques sont rapidement assimilables et efficaces. L’objectif ici est de repartir dès la première séance avec des outils à pratiquer en totale autonomie.

Se préparer aux différentes interventions chirurgicales et aux traitement du cancer

L’adhésion de la personne, son attitude face à la maladie, les croyances par rapport au traitement sont capitales. Notamment face aux risques de dépression, d’anxiété et de perturbations émotionnelles. Par ses techniques douces, personnalisées et centrées sur la personne, la sophrologie permet une meilleure régulation émotionnelle.

Au fur et à mesure de la pratique, les pensées deviennent plus justes. Elles permettent de se repositionner par rapport à la situation et de devenir acteur / actrice de son traitement.

Par exemple : « je ne supporte pas les effets indésirables du traitement » peuvent être transformé en « je fais confiance en mon corps. Je vais substituer cette sensation de douleur par … » (choisi par la personne).

Également au niveau de la fatigue, les techniques vécues en consultations et réalisées régulièrement permettent de limiter l’impact des traitements. Egalement de tenir dans la durée pour retrouver l’énergie et la force d’être présent et combatif face à des protocoles s’inscrivant souvent sur plusieurs semaines. 

Les exercices de respirations et de visualisations visent à valoriser les traitements et en faire des alliés de choix.

Retrouvez plus d’informations sur la pratique via le lien : www.sarahbennarrouche.fr/sophrologie & www.sarahbennarrouche.fr/sophrologue

Renforcement de l'image de soi par la réintégration du schéma corporel

C’est une étape essentielle, notamment lors de suivi type cancer du sein, de l’utérus ou cancer de la prostate. Ce sont des maladies qui viennent entacher, abîmer, parfois supprimer l’intimité et l’image symbolique de la femme ou de l’homme. C’est une perte de l’intégrité de la personne qui peut s’opérer. Les séances permettront de remettre la maladie à une place organique et de venir réinstaurer, petit à petit, l’image du corps. Notamment lorsqu’il y a des cicatrices visibles, le travail d’apprivoisement et/ou d’acceptation de l’évènement pourra commencer qu’après avoir réalisé cette réappropriation, cette restructuration du schéma corporel, des nouvelles sensations et perceptions.  Des exercices de relaxations musculaires seront ici privilégiés complémentés par les pratiques de visualisations positives.

Pourquoi ces étapes
sont-elles importantes ?

Car elles permettent de (re)devenir acteur/actrice face à la maladie :

Se remettre à la place centrale du soin : être présent à soi, engagé.e et en pleine conscience.

La place des aidants dans ces épreuves de vie

Famille, conjoint, ami, la présence de ou des aidants est précieuse si ce n’est capitale pour le malade. Mais comment tenir sur la durée, autant moralement que physiquement ? Ce sont souvent des victimes dites silencieuses qui ont eux aussi besoin de soutien et de mesures adaptées. C’est d’autant plus le cas lorsqu’il y a aménagement du temps de travail et gestion totale de la sphère familiale, éducative, financière etc.

Plusieurs types d’associations (notamment l’association française des aidants) et d’allocations existent. N’hésitez pas à en faire la demande si vous vous retrouvez dans cette situation.

Il en est de même pour les hommes qui accompagnent leur compagne.on atteint.e d’un cancer. Dans ce contexte, il est parfois difficile d’exprimer ses ressentis et ses émotions face à une personne qui se bat contre la maladie. Et pourtant ces étapes sont capitales pour ne pas plonger dans l’éloignement, le déni, la culpabilité et/ou la colère. Comment trouver la juste place ?

Dans ce contexte également, la sophrologie permet de trouver un espace d’écoute, de dialogue, un relâchement et un recentrage sur sa vie. En effet les aidants ont tendance à mettre leur vie entre parenthèses pendant une durée plus ou moins longue, favorisant les risques d’épuisement voir de dépression.

La pratique régulière permettra d’exprimer ses ressenties et émotions, de retrouver l’énergie de poursuivre ou de revenir après un recentrage sur soi.

Si vous avez déjà parcouru d’autres thèmes de ce site, vous connaissiez déjà mon engouement et mon attrait pour l’intégration de la pluridisciplinarité dans un parcours de soins.

Elle est ici essentielle dans ces accompagnements qui requièrent plusieurs compétences. L’intérêt étant de réunir au sein d’un pôle des savoirs-faire différents, adaptés et personnalisés en fonction des besoins de la personne et de la maladie.

Je travaille à ce titre en collaboration avec des ostéopathes, énergéticiens/magnétiseurs, nutritionnistes/diététiciennes et psychologues qui pourront également vous accueillir, vous conseiller et vous réorienter si besoin.

Où trouver de l’aide :

Cancer info service : 08 10 81 08 21 (numéro Azur, coût d’un appel local)
Association française des aidants : www.aidants.fr

Plateforme d’information e-cancer : www.e-cancer.fr

Certains sujets requièrent davantage d’informations. 
Que ce soit au niveau de l’approche ou de la pratique, nous pouvons prendre le temps d’en discuter par téléphone. Je reste à votre écoute au 06 42 69 46 37 pour répondre à vos questions et définir ensemble l’accompagnement. 
Si vous souhaitez me contacter par email, vous pouvez cliquer directement sur le bouton ci-dessous. Je répondrai à votre demande dans les plus brefs délais. 
 

Au plaisir de vous accompagner et surtout n’oubliez pas : l’Essentiel est en VOUS. 

Une question ?

Ecrivez-moi, je vous répondrai dans les plus brefs délais.